logo

Voir tous les articles

Gérer le flot d’émotion lié à la maladie 

CONSEIL

Camille, patiente experte et coach santé

Par : Camille, patiente experte et coach santé

Publié il y a 8 mois

Être fatigué(e) sans cesse, avoir mal, se sentir frustrée de ne pas pouvoir accomplir tout ce que l’on souhaite peut générer un bouillon émotionnel : colère, tristesse.  

Que faire de tout cela ?  

Donner de la place à ses émotions : de la colère, un sentiment d’injustice, de la tristesse, de l’agacement, de l’épuisement, l’incompréhension. Tout ça fait partie du quotidien de tous les humains, mais prend encore davantage de place quand la maladie s’installe. Les vivre dans le corps par des pratiques méditatives, des massages ou encore par le sport. 

Je te propose une petite visualisation guidée pour te re-approprier tes sensations. 

Qu’est-ce qu’il se passe de nouveau dans mon corps ? Où l’émotion vient-elle prendre de la place ? Est-ce chaud ? Froid ? Tendu ? Souple ? Sans aucune sensation ? Si l’émotion avait un prénom, ce serait lequel ? Une couleur ? Une matière ? 

Identifier et nommer une émotion est une excellente manière de l’apprivoiser, d’en avoir moins peur et de doucement la digérer. Chaque émotion indique une des 5 étapes du processus d’acceptation de la maladie. Les identifier, échanger avec un thérapeute ou avec son entourage permet de voir son évolution. 

Des pistes de réflexions pour dépasser  

1. Tu peux commencer par te poser ces quelques questions, et laisser les émotions monter : 

  • Qu’est-ce qu’il se passe de nouveau dans mon corps ? 
  • Qu’est-ce que je ne peux plus faire ? Qu’est-ce que je peux continuer à faire ? 
  • Qu’est-ce que je peux adapter ? Que puis-je faire désormais ? 
  • Quels nouveaux rôles puis-je prendre (à la maison, au travail, avec nos proches)  ?

2. Se faire accompagner pour connaitre nos nouvelles limites mentales, physiques, et se re-connaître par des thérapeutes ou coach spécialisés 

3. S’entourer de nos pairs : grâce aux réseaux sociaux, à des groupes de parole, des associations de patients 

Prends bien soin de toi, Camille (@holaeczema). 🥰

share